En 2018, Zukerberg prend des résolutions moins drôles mais cruciales pour Facebook

Share Button

Visiter tous les états américains, courir le marathon, construire un système d’intelligence artificielle pour sa maison, c’est du passé. Pour cette année 2018, il annonce vouloir se concentrer sur l’avenir de son réseau social et sa place dans un monde anxieux et de plus en plus divisé.

Le créateur du réseau social le plus répandu de la planète nous avait habitués à plus original. Ce jeudi 4 janvier, l’Américain Mark Zuckerberg a publié sur son compte Facebook ses bonnes résolutions pour l’année 2018. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que le jeune multimilliardaire, cinquième du classement des personnes les plus riches du monde, était devenu le spécialiste des résolutions en forme de défi personnel.

Une introspection en profondeur pour le créateur et sa créature

Depuis 2009, il avait successivement pris comme bonne résolution de visiter tous les états américains, courir le marathon, construire un système d’intelligence artificielle pour sa maison, lire vingt-cinq livres dans l’année ou apprendre le Mandarin. Mais l’heure n’est visiblement plus au développement personnel pour le patron de Facebook.
Pour cette année 2018, il annonce vouloir se concentrer sur l’avenir de son réseau social et sa place dans un monde anxieux et de plus en plus divisé. « Nous ne parviendrons pas à régler toutes les erreurs de Facebook. Mais nous devons protéger notre communauté contre les abus, la haine (…) et nous assurer que le temps passé sur Facebook est du temps bien employé ». « Nous faisons actuellement trop d’erreurs pour appliquer nos politiques et empêcher l’utilisation abusive de nos outils’
Un programme chargé, et une introspection en profondeur pour le créateur et sa créature. Peut-être moins facile que d’enchaîner les voyages. Mais peut-être aussi plus aisé que d’apprendre le Mandarin en un an…

Share Button